mercredi 11 octobre 2017

Retour manqué : des surprises de la vie

Je n'ai pas tenu ma promesse de retour.

Au printemps dernier, alors que j'annonçais la reprise de ce blog, ma vie professionnelle a rebondi de manière inattendue. Moi qui comptais prendre une année sabbatique, songeais à préparer un CAP de pâtisserie, envisageais même de faire commerce de confitures ou autres douceurs...

Eh bien non. Il n'y aura ni congé sabbatique, ni reconversion professionnelle, ni déploiement d'activité culinaire, et sans doute pas beaucoup de nouveauté sur ce blog.

J'ai été recrutée pour travailler dans une école exceptionnelle, entièrement dédiée à la musique ancienne, dans un cadre privilégié par rapport à ce que j'ai connu jusqu'ici.

Toutes les semaines, je passe trois jours à Bâle, trois jours à Poitiers, le reste en transit ferroviaire. Je passe des heures carrées à faire des powerpoint en trois langues. A préparer des cours en allemand ou en anglais, selon les groupes d'étudiants. A chercher des mots dans les dictionnaires.

Toutes les semaines, je tente de comprendre quelques bribes d'alémanique dans la rue, dans les transports, dans les magasins, à la radio. Aber eerlich gsäit, verstaan ich gaar nüüt (mais franchement, je ne comprends rien).

Ai-je fait le bon choix ? Je me le demande chaque jour. Quoi qu'il en soit, il fallait sortir du marasme. Le moins qu'on puisse dire, c'est que je me remue. Je ne désespère pas de revenir ici de temps à autre, avec quelques clins d'oeil culinaires, voire de nouvelles recettes.




Imbergässlein (ruelle du gingembre - Imber = Ingwer)

****


Voici ce que dit une tablette de chocolat achetée dans une très chic confiserie bâloise. 
Improbable, la comparaison entre le plaisir du chocolat et celui du "Rippli" 
(carré de porc fumé)

5 commentaires:

  1. OUI une vie bien remplie ! J'espère que tu peux quand même continuer à profiter de ta famille et tant pis pour le blog, on te comprend ! Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Chantal ! Mais j'essaierai de venir de temps à autre (rien que pour raconter des choses sur le vocabulaire culinaire suisse alémanique... )

      Supprimer
  2. Chère Natalia,
    Je suis très contente que tu nous envoies des nouvelles ! Très contente aussi de savoir quelle tournure a pris ta vie.
    Que tu viennes à Bâle (à la Scola cantorum, je suppose !)car 1) je suis Suissesse; 2)je pratique le chant médiéval et 3) j'aime beaucoup la musique qui passe en ce moment.
    Je te souhaite tout plein de courage, beaucoup de succès et tiens-nous au courant de ce que tu vis !!
    Tu as aussi goûté les Läckerlis, j'espère !!
    Amitiés helvétiques
    Catherine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Catherine, bravo, tu as deviné ;-) Comme tu vois cependant il y a peu de musique médiévale sur ce blog, il faudrait que j'enrichisse un peu ce répertoire... Et oui bien sûr, les fameux läckerlis, j'en suis folle (avant de venir ici j'en fabriquais moi-même à Noël). Mais depuis que j'en vois partout à Bâle j'en achète (surtout pour offrir) et je compare... J'ai même une petite réserve dans mon bureau pour les petites coups de pompe ! Où vis-tu, si ce n'est pas indiscret ? En Suisse romande ?

      Supprimer
  3. Coucou Natalia! Je suis désolée de n'avoir pas pris le temps de lire votre réponse à mon commentaire et encore moins votre mail plus explicite !
    C'est un choix qu'il ne faut pas regretter parce qu'il devait être difficilement concevable de rejeter une telle proposition... et si il ne vous convient pas, bah il sera toujours temps ultérieurement de reconsidérer à nouveau les pots de confiture ! (Rrrooo ! celle mangue et citron vert est top !)
    Je vous souhaite beaucoup de courage et de réussite dans ce challenge
    A bientôt

    RépondreSupprimer